dimanche 5 décembre 2010


*
Il était une fois
Sur son arbre perché
Un cairn bien embarrassé
De se voir ainsi installé
En équilibre précaire
Sur une mince branche
Installée de travers

Maître Roger,
Par son flair inspiré
Lui tint à peu près ce langage
« Mon beau cairn
Te voici bien placé
En terme de vigie
Tu pourras admirer
Tous les passants passer
Sans te faire remarquer »

Le cairn soupira…
Tant que le vent ne souffle pas
Il reste un peu tranquille
Mais si la tempête survient
Qu’en sera-t-il du lendemain ?

Un tas de pierraille
Au pied de l’arbre.
Notre Roger n’aura plus
Qu’à recommencer
Encore une fois
Son travail de força
….
Mais il aime ça !


*

2 commentaires:

Pierre De Lune a dit…

Magnifique clin d'oeil et bel hommage fait à notre ami Roger dont j'admire profondément ses éphémères ouvrages...

Christineeeee a dit…

Pierre de Lune :
Bienvenue sur mon nouvel espace... !
Le but est atteint... nous nous retrouvons ainsi un peu partout !

Biseeeeeeeeeees à toi !